Menu
A+ A A-

PokerStars continue sa conquête du monde du poker en ligne. En effet, le géant du poker en ligne vient d'obtenir une licence du Land fédéral du Schleswig-Holstein. Cette licence l'autorise donc à opérer des jeux d'argent en ligne en Allemagne.

Ce fait donc de Pokerstars l'un des tous premiers opérateurs régulés d'Allemagne. Cette licence permettra au géant mondial du poker en ligne de proposer en toute légalité des parties en argent réel de cash-game et des tournois pour tous les joueurs allemands d'offrir légalement des cash- games et des tournois en argent réel en Allemagne.

En Allemagne, ne s'est ouvert que très récemment aux jeux d'argent en ligne. Très protectrice, le Schleswig-Holstein a voté la loi «GlüG S-H» en septembre 2011, ce qui est un retard comparé à d'autres pays européens comme la France ou l'Espagne. Cette loi autorise les sites établis dans l'Union Européenne de s'établir en Allemagne. Mais le poker, n'est pas premier jeu d'argent arrivé en Allemagne. En effet, il avait déjà été accordé des licences de paris sportifs à bwin.party, Bet365, et Tipico et bet-at-home. A cette époque, bwin.party déclarait que « Le schéma de régulation mis en place au Schleswig- Holstein représente un premier pas important vers la constitution d'un marché allemand vibrant et compétitif » et ajoutait que « Cette loi, qui est en parfaite adéquation avec les directives de l'Union Européenne, permet de protéger efficacement les consommateurs tout en maintenant le marché noir hors des frontières allemandes ».

Rappelons que PokerStar possède deja plusieurs licences en France, en Italie, au Danemark, en Belgique, en Estonie, à Malte et sur l'Ile de Man. Face à cette bonne nouvelle, Guy Templar, le Responsable du Développement à PokerStars déclarait « En ouvrant son marché, le Schleswig-Holstein a démontré qu'il comprenait les besoins des joueurs allemands et la réalité du marché aujourd'hui ». Il ajoutait que « La loi 'GlüG S-H' mise en place au Schleswig-Holstein se traduit par une régulation à la fois protectrice des joueurs et génératrice d'emplois ».